L’Espagne avec Elie (1ere partie Seville)

Une fois le Boom terminé on décidât de se réunir avec les copains a 1h de là. Une dernière soirée tous ensemble dans le calme et loin de toute agitation festive, c’était très agréable. On a pu dire au revoir a Brian, Danish, Gwendal, Charlaine et Sarah.Des bisoux les copains!

Le lendemain on reprit la route direction Seville. Mais comme dab’ on le fît en 2 temps. du coup on se trouva un ptit spot sympas pour ce restaurer, se laver et regarder OSS117!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouai on, as fait un ptit kif, un film français au bord d’un lac espagnol! super soirée!

ensuite direction Seville, on posta le camion à 1h de Séville prés d’une espèce d’oasis qui avait quelque chose de paradisiaque (si il n’y avait pas autant d’ordure par terre)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois nos obligations fini (étendre la lessive, manger, doucher…) on prit le camion d’Elie pour aller visiter cette ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On rentrât assez tard je dormis honteusement sur le retour pendant que Sandrine lisait l’histoire de Seville à Elie.

Maintenant direction Malaga pour qu’Elie puisse retrouver sa bien aimée Polonaise Joana.

Je vous laisse avec des photos rigolote que j’ai prise entre deux frontières:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *